logo
CIDOI Aisne Oise Somme
photos d'infirmiers dans le header
Actualités

 

Suite à l’affaire judiciaire d’une personne de 32 ans qui s’est fait passer pour une infirmière cadre de santé au sein du Centre Hospitalier de PERONNE dans la Somme,

 

L’Ordre des Infirmiers se doit de réagir :

 

 

 

  1. Cela n’aurait jamais du arriver !

 

En effet depuis la création de notre institution ordinale par la loi n°2006-1668 du 21 décembre 2006. Nous accomplissons des missions de service public pour nos conseils départementaux ou interdépartementaux et notamment l’inscription au tableau ordinal.

 

 

 

Lors de cette inscription la lutte contre la falsification des Diplômes d’Etat d’Infirmiers et plus largement contre l’exercice illégal de la profession constitue donc une prérogative importante de l’Ordre, assurée notamment par le conseil interdépartemental de l’Ordre des infirmiers de l’Aisne, de l’Oise et de la Somme.

 

 

 

Dans cette affaire le fait d’embaucher du personnel infirmier sans exiger son numéro d’enregistrement au tableau ordinal expose la direction des établissements de santé à de graves conséquences et notamment le risque d’exposer les patients à une « insécurité » et une « disqualité » des soins..

 

 

 

A l’occasion de l’inscription le conseil de l’ordre vérifie la réunion des conditions de compétence, de moralité et d’indépendance. Ce n’est donc pas un simple enregistrement administratif.

 

 

 

Le fait d’exercer sans être inscrit au tableau ordinal constitue le délit d’exercice illégal de la profession d’infirmier (article L.4314-4 du code de la santé publique).

 

 

 

Si cette personne avait sollicité son inscription au tableau de l’ordre des infirmiers comme la loi l’y obligeait, l’usurpation du titre aurait pu être détectée dès la demande d’inscription de sorte que les patients n’auraient pas été mis en danger pendant plusieurs mois.

 

 

 

  1. Et contrairement à ce que de nombreux cadres de santé infirmiers et cadres supérieurs de santé, voire de Directrices des soins et Directrices d’IFSI doivent se persuader :

     

    OUI Elles doivent être inscrites au tableau ordinal !

     

    Comme l’enseigne très consciencieusement les écoles de cadres de santé, le fait de manager une équipe de soins, d’encadrer des étudiants en soins infirmiers, d’assurer la responsabilité de la qualité des soins, manager une équipe de cadres de santé, etc… = sont des soins infirmiers et exigent donc d’être inscrit(e)s au tableau ordinal

 

     Edith PLANTEFEVE, Présidente du Conseil Interdépartemental de    

 

                                                                                   l’Ordre des Infirmiers 02-60-80

 

 

 

 

 

Bookmark and Share

Contact

Président

Coordonnées

CIDOI Aisne Oise Somme
Immeuble Athéna – 1er étage
9 rue Mathias Sandorf
80440 BOVES
03 60 28 70 77

Permanences

Du lundi au jeudi : 9H30 -12H00 / 13H30-17H00
Vendredi : 9H30-11H30

liens vers l'annuaire

Agenda Tous les rdv

Aucun événement prévu

Accès direct > Conseil National de l'Ordre des Infirmiers

rechercher un conseil